Menu

Tout envoyer balader. Faire table rase. Le détachement. Jeter. La révolution. La destruction. Invoquer Shiva. L’attitude guerrière. Se tenir droit. Mettre un point final.
Oui cela peut être médicinal. Oui cela est un chemin.

Mais l’on devrait toujours considérer chaque chose et son contraire.

Accueillir. Accepter. L’attachement. Réparer. La préservation. Invoquer Vishnu. L’attitude pacifique. Se courber. Tracer une virgule, pour inviter une suite.
Oui cela aussi peut être un chemin vertueux.

Puisque chaque attitude porte sa médecine, il est bon de se rappeler qu’une médecine n’est ni bonne ni mauvaise, elle n’est bonne que si elle est adaptée au trouble.

Considérons notre temps. Du tout jetable. Des conflits et des guerres partout. Des révolutions. Le divorce généralisé, entre les peuples et leurs gouvernements, entre les hommes et les femmes. Kali Yuga selon les écritures de l’Inde ancienne, c’est une ère Shivaïte, ou beaucoup sera détruit. Pour un renouveau.

Mais si tout est détruit, rien ne peut renaître. Shiva le danseur Yogi ne danserait sur rien sans Brahma qui a créé, et Vishnu qui protège et fait perdurer la création.

Alors aujourd’hui j’invoque Vishnu.

Dans les conflits interpersonnels qui sont partout, j’ai pu remarquer une fascination des gens (moi compris, hélas) pour l’énergie de Shiva, pour la destruction. Peut-être est-ce pour se rassurer de notre pouvoir, de notre capacité de détachement ? Détruire peut être fascinant. Voyez les enfants jouer, construire un château, dessiner un joli paysage, et soudain tout détruire joyeusement. Pourtant prendre soin est très puissant également.

Soyons vigilants, nous adultes. Ce monde ne semble-t-il pas avoir désespérément besoin de l’énergie de la réconciliation, de la réparation, du pardon, du soin ? Moi oui, j’en ai besoin.

A l’heure où tout brûle, les forêts comme les esprits,
Je fais une prière de modération, une virgule, un arrondi, une préservation,
Pour qu’au cœur de notre révolution “nous” demeurions.



Guillaume

Publicités